L'écriture travaillée, rapide et enivrante

[...] J'ai aimé l'écriture travaillée, rapide et enivrante, faite de phrases courtes et percutantes qui m'a entraînée, malgré tout, à la suite du narrateur. J'ai aimé l'Afrique à travers les yeux de cet homme nostalgique de l'enfance. J'ai aimé sa quête de soi, l'amour qu'il dévoile à son père, ses questions sur la vie, sa vie. J'ai aimé la fin, au bord des chutes Victoria, du nom d'une reine, comme il dit… Finalement, il eut suffi de presque rien pour en faire un coup de coeur.

Sur Babelio


Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
No tags yet.